De nos jours, les couples décident de ne se marier que civiquement ou religieusement, mais on peut aussi choisir de s’unir au célébrant de leur choix et d’organiser pour lui une cérémonie sur mesure, divergeant respectueusement des traditions religieuses.

Ainsi, les couples se marient plutôt devant leurs proches selon leurs sentiments et valeurs auxquels ils croient. Les cérémonies humanistes font partie d’une succession d’étapes émotionnelles et représentent une réelle continuation du mariage civil, comme une concrétisation de leurs projets communs.

C’est l’occasion pour les mariés de faire de cette journée un moment unique et sacré qui leur appartient, en le partageant avec leurs proches en leur disant «oui je fais» en échangeant leurs vœux et anneaux pour préserver un aspect rituel fort, symbole de leur engagement mutuel.

«Tomber amoureux est facile, même y rester n’est pas difficile, notre solitude humaine est une cause suffisante, mais c’est une quête difficile à faire pour trouver un camarade par la présence constante duquel on devient progressivement la personne que l’on désire être. « 

 

Anna Louise Strong (1885 ~1970)