स्वधर्म | Svadharma


La tradition indienne nous parle de l’importance d’agir en fonction de ses compétences et de ses talents, de sa propre nature (svabhava), et de se sentir responsable (karma) : l’union de ces deux mots engendre le concept de “Swadharma”. Toute action qui ne vous fait pas ressentir de peur ou d’agitation relève du “Swadharma”. L’action que vous vous sentez obligé de faire, et sans laquelle vous vous sentez agité, vide, est par essence “Swadharma”.

Mais ne vous méprenez pas et ne dites pas : “Je me sens agité si je ne bois pas d’alcool”. Non ! Non ! Pas du tout. Chaque fois que vous vous sentez agité, ce n’est pas toujours à cause de “Swadharma”. Mais en même temps, ne pas suivre votre “Swadharma” provoque toujours un sentiment d’agitation. C’est pourquoi il est dit dans le Bhagavad Gita, poème sacré hindou du Mahābhārata : “Swadharme nidhanam shreyah paradharmo bhayaavahah” (3.35). La traduction étant :”En effet, il vaut mieux compter sur son propre devoir que sur le devoir d’un autre qui pourrait produire des dommages”.

Cette théorie rappelle les piliers essentiels de la connaissance profonde de soi, de l’accomplissement de la mission et du devoir pour lesquels nous sommes nés, comme un fleuve qui ne peut pas sortir de ses limites, de son parcours prédéterminé.

Il est frappant de constater qu’il existe un langage dans lequel ce but mondial, poursuivi et complexe, est exprimé par un seul mot.